La construction aux Antilles

Le marché de la construction présente des spécificités propres aux Antilles. Les territoires de l'archipel présentent de nombreux avantages, mais les contraintes liées aux risques naturels sont à prendre en compte. Découvrez la structure du secteur et ses acteurs, les métiers associés, ainsi que les normes et réglementations en vigueurs sur nos territoires insulaires

1.   Les différents acteurs d’un projet de construction ou de rénovation

LE MAÎTRE D’OUVRAGE 

 
À l'origine de tous travaux, il y a un besoin exprimé par le maître d’ouvrage, c’est-à-dire « vous », le client.
Pour tout projet de construction, de rénovation ou d’entretien... Vous vous êtes assuré des moyens de financement des travaux, de la disponibilité du terrain, des autorisations… 
Il existe :
  • Des maîtres d'ouvrage publics : par exemple le maire d'une ville qui construit une bibliothèque, un président de conseil régional qui construit un lycée, le ministère qui fait rénover les universités…
  • Des maîtres d'ouvrage privés : par exemple un particulier comme vous, un commerçant ou encore une personne morale telle qu'une entreprise, une SCI ou une société commerciale.
Les travaux sont donc réalisés pour leur compte.

 

LE MAÎTRE D’ŒUVRE

Avant de s'adresser aux entreprises, le maître d'ouvrage fait appel à un concepteur, dit " maître d'œuvre ", par exemple un architecte. 
L’architecte est le premier représentant de la fonction de maîtrise d’œuvre. L’architecte a le monopole pour établir le projet et les plans, en vue de l’obtention du permis de construire.
Les particuliers qui font construire pour eux-mêmes ou les agriculteurs, doivent faire appel à un architecte seulement à partir d’une surface de construction de 170 m².
Il existe aussi d'autres professionnels de la maîtrise d'œuvre, comme les ingénieurs des bureaux d'études techniques (ingénierie, contrôle technique) ou des " économistes de la construction " . Plus l'ouvrage est important, plus les acteurs sont nombreux.
Lorsqu’un particulier, comme vous, fait appel à un professionnel pour réaliser des travaux d'entretien ou de rénovation dans son logement, l'entreprise peut être votre seul interlocuteur.

 

LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT

L’entreprise de BTP réalise les travaux et a une obligation de conseil. Elle peut aussi se charger des études techniques et de la coordination des différents travaux, notamment en entretien et en rénovation.
Toute entreprise a le droit de sous-traiter l’exécution de son marché en partie (marché public) ou en totalité (marché privé), à une ou plusieurs entreprises.

 

LES FOURNISSEURS

Pour construire, rénover ou entretenir, l'entreprise met en œuvre des matériaux et des composants extrêmement variés. Elle utilise aussi bien des outils, des engins de chantier, des équipements de travail et de sécurité. Elle s’adresse en général aux fournisseurs qui les vendent ou les louent.

 

2.   Les différents corps de métiers

Le secteur du BTP rassemble de nombreux métiers qui interviennent à chaque grand moment d’un projet de construction/de rénovation. 

 

CONCEVOIR

-        Architecte

-        Ingénieur

-        Bureau d’étude technique

-        Entrepreneur faisant appel à des sous-traitants

-        …

RÉALISER

-        Maçon 

-        Charpentier

-        Couvreur

-        Métalliste

-        Menuisier

-        Électricien

-        Plombier

-        Peintre

-        Carreleur

-        …

COORDONNER

-        Chef de chantier

-        Coordinateur

-        Responsable qualité, sécurité et environnement

-        Diagnostiqueur

-        Chef de projet

-        …

 

TRANSPORTER

-        Conducteur d’engin de travaux

-        Grutier 

-        …

 

3.   Les spécificités de la construction aux Antilles

UNE CONSTRUCTION TRÈS ENCADRÉE

 
Aux Antilles, l’architecture et la structure des maisons neuves sont gouvernées par le climat tropical et la situation volcanique des îles Caraïbes. Celles-ci sont en effet nées de volcans positionnés sur une faille. Les secousses sismiques y sont régulières. Elles sont aussi exposées de façon plus ou moins régulière aux cyclones tropicaux.
Les maisons doivent donc respecter des normes parasismiques et anticycloniques obligatoires. 
Pour éviter que les murs ne se fissurent et tombent, que les toitures ne soient arrachées ou les fenêtres brisées à la suite d’éventuelles catastrophes, il est donc indispensable de prendre en compte ces contraintes.
De nos jours, la législation aux Antilles exige de concevoir et de réaliser des bâtiments qui assurent les trois fonctions de base suivantes : résistance mécanique, abri du vent et de la pluie.
Selon ces normes, les constructions anticycloniques courantes doivent résister à des pressions de vent variant entre 120 à 250 km/h. Il faut bien prendre en compte trois grands axes de conception à introduire lors d'une construction : la prise au vent, le contreventement et l'ancrage au sol.
Les matériaux doivent être de qualité. Des entretiens réguliers sont nécessaires pour permettre à la construction de garder une bonne résistance durant sa vie.
 

4.   Normes aux Antilles, DTU en vigueur 

Tout projet doit respecter l’ensemble des règles techniques, normes et Documents Techniques Unifiés (DTU) de la construction, que l’on fasse appel à un professionnel ou que l’on s’y attelle soi-même.

 

Un DTU peut se composer des documents suivants :

·        Le cahier des clauses techniques (CCT), qui définit les conditions à respecter dans le choix et la mise œuvre des matériaux
·        Le cahier des clauses spéciales (CCS), qui accompagne le CCT et définit les limites des prestations et les obligations envers les autres corps de métier
·        Les règles de calcul pour les dimensions des ouvrages

 

Pour faire le choix de son terrain et du sol, il convient de prendre connaissance :

·        Du règlement d’urbanisme communal en vigueur (PLU, RNU)
·        Des risques naturels recensés pour le terrain (PPRN)
Ces documents renseignent sur la possibilité de construire.
Passer par des professionnels vous garantit une assurance décennale et le respect des exigences de la loi (responsabilité civile professionnelle…)
 
Normes parasismiques :
·        La réglementation en vigueur pour les bâtiments
Eurocode 8 NF 1998-1, NF1998-3, NF1998-5 et annexes nationales associées
·        Guide de la Construction Parasismique des Maison Individuelles (CPMI)